Préparation TP Hydrodistillation de la lavande

Pré-requis :

Connaître différentes techniques d’extraction

A l’aide d’un tableau de données (solubilités, masses volumiques ou densités),

  • choisir un solvant approprié pour faire une extraction

  • prévoir le liquide surnageant dans un système constitué de deux liquides non miscibles.

Utiliser une ampoule à décanter

Objectifs :

Comprendre le principe de l’hydrodistillation

Comprendre le rôle de chaque partie du montage d’hydrodistillation utilisé en laboratoire

Appliquer dans un cas « concret » l’extraction liquide-liquide.

Différentes étapes du travail :

Faire le cours (et peut être un TP) sur les différentes techniques d’extraction et l’extraction liquide-liquide

Pendant le cours précédant le TP hydrodistillation

Distribuer le document « Extraction par entraînement à la vapeur : La lavande » et corriger les questions.

Distribuer le document « Préparation du TP extraction d’une huile essentielle », laisser les élèves chercher le 1/ et corriger.

(le 1/ correspond à l’hydrodistillation et le 2/ à l’extraction liquide-liquide pour récupérer l’huile essentielle)

Pendant la séance de TP

  • Mettre en route le chauffage du montage d’hydrodistillation

  • Laisser les élèves chercher et corriger le 2/

Extraction par entraînement à la vapeur : La lavande

 

C’est à son essence que la lavande doit sa renommée actuelle.

Celle-ci est extraite de la plante grâce à un procédé ancestral, l’entraînement à la vapeur.

Le procédé a été mis au point par les Arabes au VIème siècle après Jésus-Christ avec le développement de l’alambic. Aujourd’hui, les appareils de distillation se sont naturellement perfectionnés mais le principe de fonctionnement reste identique.

Les fleurs de lavande sont placées sur une grille que l’on nomme cucurbite.

L’appareil est mis en contact avec de la vapeur d’eau. Celle-ci en traversant les fleurs se charge de leur essence.

La solution ainsi obtenue passe par le col de cygne de l’alambic puis dans le serpentin où en se refroidissant, elle se condense. On la recueille dans la partie de l’alambic appelée l’essencier.

L’essence de lavande étant plus légère que l’eau, elle remonte à la surface où on la récupère facilement grâce à un petit robinet situé sur l’essencier.

Il faut en moyenne 100 à 130 kg de fleurs de lavande pour obtenir 1 kg d’essence. L’essence ou l’huile essentielle ainsi obtenue est utilisée en pharmacie, en aromathérapie, en cosmétologie et en parfumerie.

Questions :

1/ Quel est le principe de l’extraction de l’essence de lavande ?

2/ Sur les deux schémas ci-dessous, retrouver les différentes parties du montage évoqué dans le texte (mots en caractère gras) et donner sur le schéma de l’"appareil de distillation utilisé en laboratoire" les noms actuellement utilisés au laboratoire.

3/ Quel est le rôle de la vapeur d’eau.

4/ Quel est le rôle du serpentin ? Pourquoi n’est-il pas constitué d’un tube rectiligne ?

5/ Dans quelle partie de l’essencier se trouve l’essence de lavande ?

 

Appareil anciennement utilisé par les producteurs d’essence de lavande.

Appareil de distillation utilisé au laboratoire

 

Préparation du TP extraction d’une huile essentielle.

Pauline souhaite fabriquer un parfum à la lavande. Elle veut utiliser l’huile essentielle extraite des fleurs de lavande. Comment peut-elle extraire cette huile essentielle des fleurs de lavande ?

Aidez-la en lui proposant un protocole.

Protocole

Matériel

1/

 

 

2/

1/

 

 

2/

Données :

 

Eau

Eau salée

Cyclohexane

Ethanol

Huile essentielle de lavande

Densité

1

1,1

0,78

0,79

0,89

Eau

   

Non miscible

Soluble en toutes proportions

Faible solubilité

Eau salée

   

Non miscible

Soluble en toutes proportions

Très faible solubilité

Cyclohexane

Non miscible

Non miscible

   

Importante solubilité

Ethanol

Soluble en toutes proportions

Soluble en toutes proportions

   

Importante solubilité